Luttons  contre  les  troubles  alimentaires

Envoyer À Un(e) Ami(e)

Tu prends quelques kilos au moment de la puberté ? Pas de quoi s'alarmer, y'a rien de plus normal car tu deviens une femme. Mais chez certaines filles, ces kilos supplémentaires deviennent une véritable obsession, à tel point que de beaucoup d'adolescentes du monde entier risquent de développer des troubles alimentaires. Ça fout les boules, non ?

Maigre comme un clou...
« J'ai commencé à développer des troubles alimentaires à l'âge de 13 ans, lorsque j'ai remarqué que j'avais des bourrelets sur les cuisses, » explique Élisabeth, une rescapée de l'anorexie. « Je portais un maillot de bain turquoise à froufrous super féminin que j'adorais, mais j'avais toujours ces pensées négatives à l'esprit comme quoi "la graisse c'est moche." »

Avec ça, pas étonnant que 81 % des filles âgées de 10 ans déclarent « avoir peur d'être grosses ». Les médias et le monde de la mode ont réussi à ancrer l'illusion du « corps parfait » dans la tête des ados d'aujourd'hui, et à leur faire croire qu'elles devraient ressembler à des cure-dents pour être belles.

« C'est lorsque j'ai remarqué que j'avais des bourrelets que j'ai commencé à manger moins, » souligne Élisabeth. « Très rapidement, toute mon estime personnelle dépendait de mon poids. Je suis devenue obsédée par les mannequins taille zéro des magazines. »

L'atroce réalité
Élisabeth s'est littéralement affamée. « Réduire mes quantités de nourriture et perdre du poids me donnaient une sensation de contrôle total, » affirme la jeune femme, « mais lorsque je le perdais, après plusieurs jours de jeûne, mon corps était si affamé que je pouvais manger tout ce qui me passait sous le nez. » Élisabeth souffrait d'anorexie mentale, une maladie qui se traduit par des restrictions alimentaires drastiques et une perte de poids excessive.

Autre trouble alimentaire dangereux, la boulimie, qui consiste à ingérer rapidement de grosses quantités de nourriture, puis à purger son corps en éliminant les calories. Pour ce faire, les malades utilisent diverses techniques telles que le vomissement ou l'ingestion de laxatifs.

Bien qu'il existe d'autres troubles alimentaires dangereux, tels que l'hyperphagie (qui se distingue de la boulimie par l'absence de vomissements), l'anorexie et la boulimie sont les maladies les plus dangereuses. « Il est temps d'aborder le problème des troubles alimentaires car des gens en meurent, » souligne Lynn Grefe, responsable de la National Eating Disorders Association (Association nationale spécialisée dans les troubles alimentaires), qui reçoit des appels des quatre coins du monde.

C'est finalement à l'âge de 20 ans qu'Élisabeth a demandé de l'aide pour se sortir de l'anorexie. Elle était devenue si maigre que ses dents se cassaient, sa peau se craquelait, ses cheveux étaient devenus cassants et commençaient à tomber. La réalité est telle que parmi toutes les maladies mentales, les troubles alimentaires sont la première cause de mortalité.

Il va y avoir du sport

Les reines de la glisse, en piste !
La première édition du Nikita Chickita Swiss Tour, une série d'évènements réservés aux filles, a vu le jour en décembre et se poursuivra jusqu'en mars. Il s'agit d'une compétition de glisse freestyle ouverte à tout le monde, sauf aux mecs. On adore ce concept !

Tu es en manque de neige mais tu ne peux pas te rendre en Suisse ? Les Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver, du 12 au 28 février, devraient satisfaire ton appétit pour la glisse. La snowboardeuse française, Karine Ruby, décrochera-t-elle l'or ? On n'en ratera pas un flocon !

Quiz

Dans les relations fille-garçon, qui mène en général la barque ?

L’enquête

As-tu déjà prétendu être fan de quelque chose ou participé à une activité que tu n’aimes pas, juste pour impressionner un garçon ?

Lettre À La Rédactrice En Chef
Lettre À La Rédactrice En Chef

Dis nous ce que tu penses !

Clique ici more